Le mensonge

Se cacher pour…

204382a6e6f8a672468cd41077d35b54_h

Le mensonge n’est pas mauvais en soi. C’est une manière de se défendre, de défendre certains de nos intérêts, par peur d’être blessé ou de blesser.

Si le mensonge est mal perçu c’est parce qu’il ne représente pas la simplicité du coeur, son honnêteté et la sincérité à vivre tel que l’on est. Alors cela fait naitre chez l’autre un sentiment de déception, de trahison car la personne en face n’était pas vrai, ou ne lui a pas fait confiance pour se révéler à elle.

Derrière le mensonge, ce n’est pas une personne pas sincère, c’est juste une personne qui souffre, qui n’assume pas, qui n’ose pas parce qu’elle a peur, qu’elle pense qu’il vaut mieux cherche à préserver un état de croyance en l’autre. Alors, il vaut mieux que l’autre le perçoive ainsi. Cela évitera alors d’être confronté à la vérité, car l’autre, acceptera-t-il cette vérité cachée ?

Le mensonge est liée à la vérité et à son acceptation. Nombres des gens qui mentent ont tout simplement peur de dire à l’autre la vérité car elle ne l’acceptera pas et qu’elle risquera de la rejeter, et la personne avec. 

Mentir, c’est alors se protéger, se préserver du jugement des autres. « Comprendra-t-il ? Acceptera-t-il que j’ai pu faire ça ?  »  » Comment lui dire que je vis mal le couple ? » Comment lui dire que je ne perçois pas du tout ce qu’il attend de moi ? »

Le mensonge est aussi du aux attentes des autres, à la pression que l’on met sur les gens à vouloir qu’ils soient comme on aimerait. Alors certains pensent qu’il vaut mieux préserver une image qu’ils veulent pour ne pas les blesser.

La sincérité du cœur n’est pas toujours facile et simple à vivre, car en face, tout le monde n’est pas près à abattre les masques égotiques. Alors on se blesse, on en souffre, on le vit mal.

Cela dit, la vérité est libératrice en ce sens qu’elle permet de ne faire qu’un avec notre coeur en étant ce qu’on est, sans voile, sans masque. C’est prendre la liberté d’être vrai envers soi.

Mais arrive-t-on à être vrai envers soi en face des autres, en face de tout le monde ?

Certains nous accepterons tel que l’on est, au-delà de nos masques et alors nous n’aurons plus besoin de leur mentir, et pour d’autres, accepter la différence et d’autres vérités sera plus difficile.

Dans tous les cas, il est difficile de savoir être soi et de se sentir libre avec tout le monde, mais on peut apprendre à retrouver cette liberté avec les personnes qui nous accepterons telles que l’on est. Parce que aimer quelqu’un, c’est cela, l’accepter dans ses différences et pas parce qu’il est comme on voudrait qu’il soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 4 =