La séduction

Un appel des corps à partager

1459533-bigthumbnail

La séduction, ou aussi appelée “jeux de séduction” ou “sérénade”, est à la base la préparation à l’accouplement et à la perpétuation de l’espèce afin de choisir les membres les plus forts qui se démarqueront des autres. Elle offre la reconnaissance et l’acceptation de ce qu’on est auprès de son partenaire.

C’est un jeu mis en place tout naturellement par les prétendants eux-mêmes qui leurs permettent de choisir des prétendants qui répondront au mieux à leurs désirs.

L’homme, de part ses caractéristiques sexuelles qui consistera à pénétrer la femme, a gardé en mémoire la nécessité de devoir séduire la belle qui l’aura choisi pour ainsi pouvoir la féconder, et la femme aura le pouvoir de choisir qui la fécondera. Cela fait parti de nos instincts primaires liées à la pro-création.

Certes, aujourd’hui, nous savons très bien que hommes et femmes peuvent très bien rentrer dans le jeu de séduction, mais il y aura toujours en nous, dans nos gènes, cette finalité d’approche du mâle envers la femelle. Voilà aussi pourquoi les femmes veulent être séduites, et que les hommes aiment séduits car ce n’est pas dans les “mœurs”.

Voyez par exemple, une de nos belles traditions est que c’est l’homme qui fait la demande en mariage (dans la plupart des cas). L’homme propose et la femme, dispose. Cela parait grossièrement dit, mais c’est animal, purement et simplement. Attention, cela ne signifie pas que la femme ne peut proposer et l’homme disposer, mais ce sont les fondamentaux de la sexualité de l’homme et celles de la femme. L’homme offre, la femme accueille.

La séduction est donc un appel des corps à vivre la sexualité.
Et c’est notre manière de l’appréhender qui va s’influencer sur notre jeu de séduction.

Cependant aujourd’hui, le jugement et le regard des autres prend beaucoup de place. Alors pour chercher à être le meilleur et à le démontrer, on peut aller jusqu’ à se façonner dans notre propre personnalité mais une fois la personne conquise, la vraie personnalité ressort avec le temps. Et c’est alors que l’on peut découvrir de belles surprises. On croyait que l’autre était comme ci ou comme ça. Mais aussi, c’est parce qu’on l’a fait croire ou que c’est ce qu’on a cru voir de l’autre.

La séduction est devenue au fil du temps plus qu’un simple jeu de regards, c’est devenu une analyse pour cerner l’autre et voir si ce qu’il dit est ce qu’il est. On a gardé en mémoire, l’idée d’être le meilleur aux yeux de l’autre, de montrer le meilleur de nous-même pour séduire, et c’est cela, ce désir de nous dépasser qui peut nous pousser à vouloir être au-delà de ce que nous sommes vraiment. 

On pense devoir être plus beau devant elle, mieux, être l’homme parfait, l’idéal, celle qu’elle aime et aimera. Et elle, aura des attentes de cette homme idéal, et comme elle veut un homme idéal, elle va vouloir elle-aussi être une femme idéale, pour plaire, pour séduire celui qu’elle aura choisi et celle qu’il voudra courtiser.

Ainsi, on retrouvera la manifestation de notre égo en prenant partie dans cette compétition. On séduira pour répondre à nos attentes et à nos besoins.

Pour certains cela n’aura pas d’importance, mais pour d’autres si. Tout dépendra de leur manière dont chacun choisit de partager la sexualité et le compagnon qu’il recherche pour s’épanouir.

La séduction est avant tout un moment important d’éveil des sens où l’on s’ouvre à l’autre afin de voir si notre désir, quel qu’il soit,  est réciproque afin d’envisager de le vivre ensemble.

La séduction sont les prémices d’une intimité partagée. Que ce moment soit pour être partagé peu de temps après ou dans un délais à retardement, la séduction fait toujours appel à la manifestation de l’attirance des corps les uns envers les autres.

Il n’y a pas une manière de vivre la séduction, bien au contraire. Un simple regard, un simple geste, ou toute une sérénade et la danse est lancée, que ce soit en 10min ou pendant des mois, qu’importe, la séduction annonce l’attirance et le réveil des corps. Chacun selon ses désirs et ses besoins va rechercher ce qui l’attire, ce qui le comblerait.

Ne pas succomber à la séduction ne signifie pas ne pas être capable d’aimer, c’est simplement que l’on ne ressent pas l’autre comme une réponse à nos attentes et nos désirs.

La manière et la raison pour laquelle on voudra séduire ou non dépendra de ce que nous attendons pour nous épanouir.

On dit souvent que dans les premiers mois d’une relation, on est toujours en séduction et une fois que l’on pense avoir acquis l’amour et la reconnaissance de l’autre, on cesse de séduire.  Mais si l’on cesse de séduire c’est aussi parce qu’on ne ressent plus le besoin de devoir être en compétition pour devoir être le meilleur à ses yeux, car on a compris que l’autre nous aime comme on est.

Mais sait-on au début de la relation comment l’autre est vraiment s’il se cache sous ses jeux de séduction ? Est-il vraiment lui-même ?

Une séduction trop éloignée de ce que nous sommes vraiment amène des déceptions car c’est sur ces moments de séduction que vont venir se créer des attentes et des désirs de partager la relation d’une  manière précise. 

Lorsque l’on comprend que l’on peut être aimé pour ce qu’on est, nous n’avons plus le besoin de devoir se faire passer pour ce qu’on n’est pas.

Nous pouvons alors séduire non pas en étant quelqu’un de meilleur, mais juste en étant soi-même.

La séduction n’est pas simplement au début d’une relation, c’est avant tout, un préliminaire à lui seul qui peut être mis en place par les partenaires à chaque valse des corps.

Il existe un certains nombres de personnes en couple qui pensent que ce n’est plus nécessaire car ils sont déjà en couple et n’ont plus ce besoin de se valoriser aux yeux de leurs compagnons.  Mais la sexualité est un jeu des corps, d’ouverture et d’éveil des sens. C’est aussi une manifestation des énergies de pro-création.

On comprendra alors que la séduction, même au fil des années et peu importe le nombre de moments intimes, elle gardera toujours son importance dans son approche grâce à l’ouverture qu’elle créé pour celui qui est séduit, qu’il soit homme comme femme.

La séduction offre l’accueil.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 5 =