Se découvrir par l’écoute

S’écouter parler, Écouter parler

VS-Jan13-Hearing

 

Qui pense plus vite que son ombre ? JE

Qui répond plus vite que son ombre ?  JE

Nous sommes notre propre Lucky Luke, des vraies gâchettes de la pensée, capables de les dégainer à tout va, pour un oui, un non, un peut-être, ou un imaginaire, bref, tout au long de la journée, certaines nous font rire tout seul, et d’autres, on n’ose pas les dire à voix haute, mais ce qui est sûr, c’est qu’on les pense très très très clairement !

Certaines pensées prennent d’ailleurs beaucoup de places, d’autres, on les fuit en les mettant de côtés car elles créeraient trop de bordel de nos vies.

D’autres au contraire, et bien, on ne les entend même pas parce qu’on est tellement submergées de toujours les mêmes qu’il n’y a pas de places aux autres.

La question se pose alors : Qu’écoutons-nous de nous ? Et qu’écoutons-nous chez les autres ?

 

Parce que parfois, on réagit beaucoup plus chez les autres que pour soi, bien sûr, c’est tellement plus facile de penser sur ce qui est sur le bout de son nez. Ce n’est pas pour rien que l’on dit que l’on voit tous les problèmes des autres mais pas les nôtres.

Savoir écouter, c’est écouter soi tout autant qu’on écoute les autres.  C’est se placer en observateur à l’aide de nos oreilles.

♦  ♦  ♦

Un travail intéressant peut être de noter les sujets qui reviennent régulièrement sur une semaine. Voyez, prenez note que ce qui vient à vous et qui demande votre attention pour une prise de conscience particulière, peut être est-ce pour un changement, une acceptation, une action particulière.

Une pensée véhicule son lot d’émotions, de ressentis et de besoins. A vous d’apprendre à les entendre pour mieux pouvoir les sentir se manifester à vous.

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − 1 =