Les différents rôles

Notre identité et notre rôle au sein de la maison

Nous jouons tous un rôle qui sera une caractéristique qui s’ajoutera à notre identité.

Ce rôle nous permet de nous déterminer  dans la nature des liens avec les autres qui nous entourent. Aussi chaque rôle aura certaines prérogatives face à la vie.

Ces rôles ne sont qu’en faite des différents stades d’évolution de l’homme au sein d’une communauté, d’une famille.

On trouvera tout d’abord les statuts de l’évolution de l’homme : l’embryon, le bébé, l’enfant, l’adolescent, l’adulte.

S’ajouteront les statuts au sein de la famille au sein plus large : enfant unique, frère, sœur, cousins, oncles, tantes, grand-oncles/tantes, le père, la mère, les grand-parents, les arrière-grand-parents.

Puis, les statuts de la société définissant la situation familiale : célibataire, marié, séparé, concubine/ conjoint, pacs, veuf, remarié, famille recomposée.

Et pour finir, les rôles auprès des personnes au sens large de la société : ami, voisin, collègue, inconnu, étranger, marchand d’à côté, le copain du barman etc.

Ce sont rôles qui vont nous permettre de nous définir et de comprendre notre place au sein de la famille et de la société dans laquelle on évolue.

Ces rôles sont des liens qui représentent chacun des caractéristiques différentes et qui viendront influencer fortement notre façon de vivre et qui influenceront les autres dans leur manière de nous définir.

Ces rôles ne sont pas notre identité primaire, mais ce sont eux qui viennent construire et faire évoluer notre identité aux rythmes des expériences de la vie que nous vivrons à travers ces rôles.

Par exemple, on peut être enfant, femme, mère, grand-mère, ami, cousine, collègue , voisine de…

La difficulté au milieu de ces rôles et de rester soi et pas de se soumettre qu’à un rôle.

Ce n’est pas le rôle qui nous fait vivre, mais nous vivons à part entière au-delà de ces rôles. Cependant, nous nous accrochons à ces rôles car ce sont eux qui ont fait vivre des expériences inoubliables, qui nous ont fait grandir et découvrir tant de choses, voire des choses que vous pensez ne plus pouvoir vivre sans. 

Ces rôles nous servent à nous construire et à nous faire évoluer, mais il arrive que l’on s’accroche à ses rôles comme faisant partie intégrante de nous, alors on y voit tout ce que nous devons accomplir qui va de paire avec les prérogatives du rôle et nous avons parfois du mal à voir ce que nous sommes au-delà.

Voilà comment une mère peut s’oublier en tant que femme, et comment un parent peut oublier qu’il est un enfant lui-même et qu’un enfant oublie qu’il est un enfant parce qu’on lui demande de gérer des responsabilités d’adulte.

Nous n’avons pas conscience parfois de tous les efforts que cela implique l’ensemble des rôles que nous portons. Aussi, parfois, certains rôles seront plus dur que d’autres à porter.

On aura tendance à chercher à se retrouver, à retrouver notre essentiel, notre identité au-delà du rôle, ce que nous ressentons en-dessous de ces masques que nous portons.

Cela ne signifie pas que l’on ne voulons pas de ces rôles, mais juste qu’il est difficile de concilier ce que nous sommes réellement face à ce que nous demande le rôle.

Il est alors courant que l’on refuse de porter le rôle ou que l’on veuille porter des rôles qui ne sont pas les nôtres mais que l’on s’octroie. 

Aussi, on verra des parents qui fuient leurs enfants, des gens qui ont du mal à se faire des amis, des voisins que l’on ne veut pas connaitre, un conjoint que l’on traite comme son fils, des inconnus que l’on fait passer pour des amis, traiter l’enfant d’un autre comme un fils qu’on n’a pas eu etc.

On vit un lien de la manière dont on vit nous-même face à cette personne, avec nos besoins, nos attentes, nos désirs. C’est justement ce qui peut créer la difficulté à vivre avec les attentes que les personnes mettent dans ces rôles et dans ces liens. 

On considère que vivre un lien nous permet de nous caractériser dans notre personnalité, dans notre manière de voir et de vivre la vie, mais souvent ce sont ces mêmes rôles qui nous font prendre conscience que nous existons au-delà d’eux. Cependant, ce sont aussi ceux-là qui nous apprennent beaucoup de choses sur nous-même et sur notre manière de percevoir les autres.

Ces rôles façonnent tout autant qu’ils font prendre conscience à chacun l’identité au-delà. Seulement, il peut être parfois difficile de trouver un équilibre au milieu de tous cela.

Alors parfois, on a simplement besoin de se retrouver soi.

Nous apportons au monde ce que le monde nous apporte.

Et alors nous prenons conscience qu’au-delà de tout, chacun vit et se construit à sa manière, comme il peut avec les rôles et les liens qu’il nourrit.

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =