S’affirmer

Oser dire merde poliment (ou tout simplement non?)

fuck

S’affirmer au grand jour, c’est accepter d’être dans nos différences face aux regards d’autres.

Les autres comprendront ou non, mais là, ce n’est plus votre problème, cela deviendra le leur. Ils pourront ne pas reconnaitre vos ressentis, vos émotions, et chercher à vous enfermer dans la boîte que vous aviez avant.

N’ayez crainte. S’affirmer est une libération en soi. Ce n’est pas pour les autres que vous le faites, mais pour vous-même. C’est une reconnaissance de soi : « J’accepte d’être moi face au regard du monde. » 

S’affirmer c’est prendre notre place d’égal à l’autre. La dérive est de vouloir s’affirmer à l’extrême en reprenant le pas sur l’autre, tout comme lui l’a fait. Or, à la base, ce n’est pas dans cette optique que l’on s’affirme. C’est pour venir se placer sur un pied d’égalité face à l’autre suite des situations qui vous ont contraintes à vous pousser dans des retranchements.

L’affirmation de soi dit  Je suis ton Egal, nous sommes des êtres à part entière tout deux. Alors qu’avant, c’était plus du genre mon avis, ma vision, mon jugement prime sur le tien, il vaut mieux que le tien.

Il n’est pas toujours évident d’être sincère et face à soi-même, encore moins avec les autres. Il faut trouver le moyen pour être en phase avec Soi tout en arrivant à affronter le monde.

Ce n’est pas en taisant ce qu’on est qu’on arrivera à être ce qu’on est.

S’affirmer aide à prendre conscience que l’on a autant de valeurs que l’autre même s’il ne le voit pas de cette oreille…

Trouver l’équilibre entre s’affirmer et ne pas être en guerre avec l’autre qui vous oppresse est toute la difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + trois =