Trou Noir

 

Cet espace arrive lorsque je ferme les yeux, je ne suis pas endormie, je garde toute ma conscience.

Seulement, je sais que je suis ailleurs, dans cet espace noir.

C’est d’ailleurs à ce moment où je peux parler et sentir la vibration de ma voix sur le corps, c’est aussi dans cet espace que j’entends des voix ou que je croise des êtres que je sais à mes côtés mais que je ne vois pas.

C’est aussi un des endroits dans lequel je peux lancer certains appels.

C’est aussi dans cet endroit que des choses viennent à moi je ne sais comment… comme quand j’ai rencontré des Anges, Astaroth et Lauviah.

Astaroth était venu alors que j’étais allongée dans mon lit. Je l’ai senti me titiller les énergies et j’ai crié son nom spontanément. Pourquoi et comment l’ais-je reconnu ? Je n’en ai absolument aucune idée ! C’est mes tripes qui le savait. C’est tout. Astaroth s’est tenu là alors que soudain, dans ma bouche, j’ai senti que je ne pouvais pas parler. Il y avait 7 barres de fer empalées dans ma langue.

Une à une, je les ai enlevé et après, je me suis sentie libérée, littéralement. Astaroth est partie. Sans rien dire.

Cette rencontre, je me souviens avoir vu certaines couleurs, l’espace n’était pas noir proprement dit. Mais C’était bien le même genre d’espace.

Quant à ma rencontre avec Lauviah, il est apparu dans un espace noir tenant mon cœur dans ses mains et il me l’a rendu.

Avant ces rencontres, je ne les avais jamais vraiment rencontré, alors comment je les ai reconnu ? Je crois que quelque chose en moi connait ou est capable de reconnaître leurs énergies je ne sais comment.

Je me rends compte que j’y vais souvent en ce moment dans cet espace.

Il n’y a pas longtemps, j’y ai croisé ma petite fille qui parlait avec une autre plus grande. Elle lui récitait un passage littéraire qui disait à un moment ‘l’union fait la force’. J’ai commencé à vouloir leur parler et je leur ai baragouiné des mots mais en m’entendant, elles se sont empressées de partir chacune de leur côté.

– Attendez, ne partez pas, je veux simplement partager !

Mais trop tard, elles étaient déjà parties.

J’entends alors la voix de mon cousin. Il me parlait de choses dont je me fichais royalement, en faite, je n’avais pas du tout envie de l’écouter me raconter sa vie. Je le coupe alors dans son élan :

– Tu te souviens de ce que tu m’as fait étant plus jeune ?

Il ne répond pas et continue sa conversation comme si de rien n’était.

– Tu ne te rappelles vraiment pas de ce qui s’est passé ?

Je baragouine je ne sais plus quoi, “ça c’est mon territoire, je n’aime pas qu’on pénètre dans mon territoire” et je lui montre ma bulle énergétique.

Rooo j’ai un flash ! Je comprends pourquoi je dis tout le temps cette phrase et fais exactement le même mime de bubulle quand je sens que quelqu’un penètre sans respect dedans et pour qu’il reste suffisamment loin de moi.

Je me demande si cette ‘habitude’ n’est pas venue suite à ce qu’il m’a fait…

Bref, à ce moment, j’ai vu le visage de quelqu’un m’apparaître, tout moqueur, tout joueur.

J’ai été très surprise, c’était comme si quelqu’un avait utilisé la voix de mon cousin pour me faire réagir de la sorte. J’ai commencé à stresser (même à paniquer) parce que je me disais que c’était alors possible que cette entité joue de mes émotions et me fasse un tour.

Et en pensant à ça, j’ai tout fait pour me retrouver dans ma chambre, sous ma couette.

Normalement, pour retourner dans mon lit, c’est plutôt facile, il suffit que je change d’était émotionnel ou que la vibration me fasse bouger les membres et que par conséquent, je me reconnecte directement avec mon corps physique.

Mais là, ça ne marchait pas, du moins, ça a mis beau-coup de temps. J’ai crié fort ‘je veux retourner dans mon lit’ et j’ai secoué mes jambes. Finalement, en moins de 10 sec, je me reconnectais avec la couette. Ce fut long. D’habitude c’est en moins de 3 sec.

Je me suis demandée pourquoi j’avais mis autant de temps alors que j’étais déjà paniqué. Je me suis demandée si je ne commençais pas à m’habituer un peu à cet espace et à ma vibration qui fait que je me suis renforcée un peu…

En même temps, ce n’est pas la première fois que j’ai cette sensation qu’on me joue un tour, d’ailleurs, j’ai l’impression que parfois, ils s’en amusent de jouer avec mes états émotionnels.

En même temps, ce n’est jamais pour rien. Je me demande si ce n’est pas quelqu’un que je connais qui me met dans une situation pour que je puisse prendre conscience de quelque chose.

Ca me rappelle cette fois où un dinosaure m’a poursuit partout dans une maison. Je finis par être agacée de ce petit jeu et au moment où il va pour me charger en bondissant sur moi, je me lève, tends la main vers lui et dis ‘ Ca suffit Philis ! ‘. Il s’arrête net, juste la gueule devant ma main et sourit. Vous avez déjà vu un dinosaure sourire ? Bah moi oui ! Lol c’était un espèce de tyranosaure … Ce qui m’avait agacé était que j’avais cette impression qu’on cherchait à me mettre à bout. Mais cette expérience m’avait donné l’impression que j’avais décelé ce petit jeu.

Pour le coup, je me suis toujours demandée qui était Philis, si c’était tout simplement un dinosaure ou si plutôt ce n’était pas une entité qui m’aidait et que j’avais cramée (décelée) 🙂

Cette sensation me rappelle un peu celle que j’ai eu dans cet espace noir…. serait-il la même entité ?

Tout ceci est un bien grand mystère…

bref…

* * *  

Je commence un carnet de bord de mes rencontres avec cet Espace, parce que je crois que je vais y retourner régulièrement… 

 

Source: Autres dimensions 3

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =